Un été plein d’échanges et de nouvelles découvertes scientifiques | A summer full of exchanges and new scientific discoveries

[English]

L’été 2017 vient de s’écouler, il a été marqué par plusieurs invitations à donner de conférences, à présenter ma recherche dans des événements scientifiques, des rencontres dans le monde l’éducation, à donner différents types d’ateliers avec des publics très variés et principalement à faire avancer ma recherche surtout en ce qui concerne cette nouvelle forme de collaboration hétérogène que je propose et que je décrivais dans un post avant l’été (quand je venais de rentrer du colloque scientifique de la IEEE en Roumanie).

[The summer has just passed, and it was marked by several invitations to give lectures, to present my research in scientific events, to have amazing meetings in the world of education, and to give different types of workshops with a very different audience advancing my scientific research regarding this new form of heterogeneous collaboration that I propose and which I described in a post before the summer (when I had just returned from the IEEE scientific colloquium in Romania).]

Nous pouvons commencer par l’Université d’été Ludovia 2017 au sud de la France, événement auquel j’étais invité pour donner une conférence sur les nouvelles formes d’échanges hétérogènes grâce aux technologies numériques et à une table ronde sur le code et la culture numérique. De toutes les présentations, ateliers, débats, expositions et échanges en général, j’ai décidé de sélectionner les 5 termes les plus récurrents de l’événement. À mon avis et en ordre d’importance ces 5 termes sont : 1) Collaboration 2) Innovation 3) Classe Inversée 4) L’éducation par la recherche et 5) Design Thinking.

[We can start with the Ludovia 2017 event in the south of France, where I was invited to give a lecture on new forms of heterogeneous exchanges using digital technologies and to a round table about code and digital culture. Of all the presentations, workshops, debates, exhibitions and exchanges in general, I decided to select the 5 most recurring terms of the event. In my opinion and in order of importance these 5 terms were: 1) Collaboration 2) Innovation 3) Flipped Classroom 4) Education through Research and 5) Design Thinking.]

Puis c’était le tour du Campus e-Éducation, où j’ai pu, une fois de plus, observer à peu près les mêmes termes à coté de deux nouveaux termes : Jouer et Apprendre. Le Campus e-Éducation m’a donné aussi la possibilité de présenter pour la première fois les premiers résultats de ma recherche scientifique dans le projet REMASCO (pour Réinventer le Manuel Scolaire à l’ère du numérique) et aussi pour animer différents ateliers où les participants devaient collaborer (faire le travail complétement ensemble) ou coopérer (on se divise le travail ou on se divise en sous-groupes pour avancer plus vite).

[Then, it was the turn of the e-Education Campus event, where, once again, I observed almost the same terms along with to two new terms: Play and Learn. The e-Education Campus also provided me with the opportunity to present the first results of my scientific research for the first time inside the REMASCO project (to reinvent the School Textbook in the digital age) and to facilitate different workshops where participants had to collaborate (doing the whole work together) or cooperate (dividing the work or dividing themselves into subgroups to achieve their objective faster).]

Finalement c’était le tour de la Fête de la Science où j’ai eu l’opportunité de présenter ma recherche scientifique et le projet lauréat en France dans le cadre du Space App Challenge de la NASA et que je vais vous décrire un peu plus dans un prochain post.

[Finally, it was the turn of the French Science Fair where I had the opportunity to present my scientific research and one of the winning projects in France for the Space App Challenge of NASA and that I will describe more in detail in a future post.]

Dans tout ce contexte d’été, grâce aux présentations, colloques scientifiques et animations d’ateliers, j’ai découvert une nouvelle chose en collaboration hétérogène dans un groupe de travail dans le cadre de la résolution des problèmes.

[Throughout this summer context, and thanks to the presentations feedback and the scientific symposiums and workshops, I discovered some interesting things around heterogeneous collaborations inside a problem-solving approach.]

Pendant les ateliers que j’ai animé cet été, j’avais conformé des groupes de travail allant de 4 à 6 personnes et j’ai essayé de travailler avec la méthode que nous avions développé dans le cadre du projet REMASCO mais en présentiel (et donc, nous n’avons pas utilisé notre outil numérique basé sur la théorie des jeux pour favoriser la collaboration hétérogène en ligne en créant un espace individuel pour chacun intégrant un groupe et un espace collectif pour tout le groupe). Mon objectif était de travailler en quelques heures (3 à 5 heures) avec notre méthode de collaboration en présentiel et de créer un espace équilibré entre l’espace individuel de chaque intégrant et l’espace collectif du groupe. Ce qui est intéressant est que tous les groupes de travail de tous les ateliers passaient directement en mode « Brainstorming » dans toutes les phases de la méthode en collaborant avec les 4 ou 6 membres du groupe où les idées des deux personnes les plus extroverties dominent la collaboration en détruisant la richesse du flux d’idées.

[During the workshops I conducted this summer, I had set up working groups of 4 to 6 people and I tried to work with the method that we had developed within the REMASCO project but in a face-to-face context (and therefore we have not used our digital tool based on game theory to promote heterogeneous online collaboration by creating an individual space for everyone in the group and a collective space for the whole group). My objective was to work within a few hours (3 to 5 hours) with our collaborative approach and to create a balanced space between the individual space of each member of the group and the collective space of the whole group. It was interesting that in all workshops people went directly into a “Brainstorming mode” where members of the group worked directly in the collective space causing that the ideas of the one or two most extroverted people dominate the collaboration process and ended up breaking the wealth of the flow of ideas of the group.]

Pourquoi dans ce contexte notre méthode n’a pas marché ? À mon avis, le problème de ces ateliers est la durée, au lieu de faire un atelier de quelques heures, nous devrions utiliser la méthode pendant un atelier qui dure au moins quelques jours (comme dans un vrai projet de résolution de problèmes), comme nous sommes pressés, nous tendons à passer vite en mode « Brainstorming » pour accélérer le processus en détruisant le flux d’idées du groupe. Le problème de la durée va en lien avec notre outil numérique, si l’atelier a une durée de quelques jours ou plus (quelques semaines ou quelques mois, comme dans le projet REMASCO), nous avons besoin d’un outil qui va permettre aux intégrants du groupe de continuer à collaborer quand ils ne sont pas face à face, et c’est justement dans ce moment que le flux d’idées sera plus riche et le moment face à face servira pour affiner toute la collaboration à distance.

[Why in this context our method did not work? In my opinion, the problem with these workshops is Time, instead of having a workshop of a few hours, we should use the method during a workshop that lasts at least a few days (as in a real problem solving project). When we are in a hurry, we tend to move quickly to a “Brainstorming mode” to speed up the process destroying the richness of the flow of ideas of the group. The problem of Time is linked to our digital tool, if the workshop lasts a few days or more (a few weeks or months, as in the REMASCO project), we need a tool that will allow the members of the group to continue to collaborate when they are not face to face, and it is precisely at this moment that the flow of ideas will be richer. At the end, the face to face time will serve to refine all the online collaboration.]

Si dans les mois qui viennent, j’ai l’opportunité de faire un atelier plus long je testerai notre méthode et notre outil de collaboration hétérogène en ligne avec un groupe en présentiel, ce sera le moment aussi de tester l’équilibre entre le travail face à face et à distance. En attendant, après l’automne, j’aurai tous les résultats du projet REMASCO et je vous raconterai un peu plus le projet lauréat pour la France du Space Apps Challenge de la NASA que nous continuons à construire (avec de nouveaux partenaires).

[If in the coming months, I can do another workshop that will last longer (a few days or even a week), I will test our method and our online heterogeneous collaboration digital tool with a group in a face-to-face context, it will also be the time to test the balance between the online and the face-to-face collaboration. In the meantime, after the autumn, I will have all the results of the REMASCO project and I will tell you a little bit more about the winning project for France of the NASA Space Apps Challenge that we are building (with new partners).]